[Infographie] La « culture sneaker » en chiffres

Plus qu’une simple chaussure, la sneaker est une véritable culture née il y a une cinquantaine d’années aux Etats-Unis. En effet, c’est de l’autre côté de l’Atlantique, au pays où tous les rêves sont permis, que la basket a connu son véritable essor.

Conformément à ce que nous expliquons dans cet article précédent sur l’histoire et l’origine des sneakers, le phénomène est apparu dans les années 70 lorsque les amateurs de breakdance puis de rap ont massivement adopté la célèbre Stan Smith d’Adidas.

Aujourd’hui, la marque allemande doit composer avec de nombreux concurrents qui se livrent une véritable guerre aux parts de marché. C’est notamment le cas de Nike, qui a progressivement gravi les échelons pour parvenir à jouer un rôle de premier plan.

En attestent les ventes records l’année dernière de ses modèles outrageusement représentés dans le classement des 30 sneakers les plus vendus en 2015 sur le site de référence flightclub.com. Parmi les best-sellers de Nike figurent notamment les Air Jordan, fruits de la collaboration avec l’ancienne gloire de la NBA Michael Jordan et qui constituent depuis 1992 une marque à part entière.

De quoi assurer une excellente transition vers l’influence du basket sur la démocratisation des sneakers. Conformément aux chiffres évoqués dans l’infographie ci-dessous, il faut effectivement remonter bien avant la naissance des Stan Smith pour en retracer la première apparition, non pas sur un terrain de tennis, mais sur les parquets de basket-ball.

En 1917, alors que la NBA n’existait pas encore, Converse va concevoir une chaussure en toile haute qui tapera très vite dans l’oeil d’un lycéen nommé Chuck Taylor. Amateur de basket, celui-ci va jouer un rôle clé dans son développement, à tel point que Converse décide de mettre son nom sur ses célèbres chaussures en 1932. Converse accompagnera alors la naissance de la NBA en équipant plusieurs stars du championnat, dont Larry Bird et Magic Johnson. Les « One Star » puis les « Weapon », respectivement sorties en 1974 et 1986, succéderont à la Chuck Taylor, jusqu’à ce que les Air Jordan prennent le relai.

Si Converse ne rayonne plus comme ce fut le cas il y a quelques années, ses modèles rencontrent toujours un franc succès. Entre juin 2014 et juin 2015, ses ventes ont contribué aux 34 milliards de dollars de recettes générées par la vente de sneakers sur le seul marché américain.

Plus que jamais populaires dans le basket, à l’image du contrat mirobolant qu’a signé Lebron James avec Nike, les sneakers ont envahi l’ensemble des échelons de la culture.

[Infographie] La "culture sneaker" en chiffres

Source : http://www.pbs.org/newshour/updates/sneakers-numbers/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *