Nike Zoom VaporFly Elite Flyprint
pub
Nike Zoom VaporFly Elite Flyprint, l’impression 3D au service de la performance et du style
Notez cet article

Quand nous parlons de baskets, nous mettons volontairement l’accent sur leur dimension lifestyle, ou streetwear. On en oublierait presque alors que la grande majorité des pièces qui composent nos collections ont d’abord été conçues pour le sport avant de vivre une seconde vie dans la rue. La différence entre les modèles destinés à la pratique et toutes ces sneakers taillées pour la ville que nous avons l’habitude de vous présenter depuis maintenant deux ans est effectivement très subtile. C’est pourquoi, lorsque nous avons découvert la dernière innovation de Nike en matière de chaussure de running, nous n’avons pu nous empêcher de nous projeter et de nous dire qu’elle finira un jour au l’autre, elle aussi, par se retrouver à nos pieds.

Et pour ne pas vous mentir, on a même plutôt hâte que Nike la démocratise puisque cette innovation va certainement révolutionner le monde du running.

Nike Zoom VaporFly Elite Flyprint

Pour l’instant, elle porte le nom de Nike Zoom VaporFly Elite Flyprint. Il s’agit d’une paire de baskets créées pour la course à pied comme Nike en a créé des dizaines depuis sa fondation en 1971. En apparence seulement, car elle a la particularité d’être équipée d’une tige fabriquée à l’aide d’une imprimante 3D ainsi qu’une semelle intermédiaire intégrant une plaque en fibre de carbone. Conçue en étroite collaboration avec le marathonien Eliud Kipchoge dans le cadre de son programme Breaking2 – un programme dont l’objectif est de placer un athlète dans les meilleures conditions pour lui permettre de boucler un marathon en moins de deux heures – cette dernière est 11g plus légère que la première VaporFly Elite avec laquelle Kipchoge avait réalisé un temps record, mais insuffisant, de 2h00’25 au mois de septembre dernier en Italie.

Le kényan pourra retenter sa chance dès la semaine prochaine lors du marathon de Londres auquel il prendra part chaussé de cette version Flyprint qui s’annonce très prometteuse. Plus légère que la précédente, la Flyprint a surtout l’avantage de mieux évacuer l’humidité, ce qui pourrait être utile en Angleterre où le taux d’humidité dans l’air sera vraisemblablement plus important qu’en Italie. En plus de ça, l’impression 3D lui confère un style plutôt classe. En tout cas, chez Sneaker Style, nous sommes conquis !

La question qui se pose maintenant est la suivante : et si ce qui ressemble au futur de la chaussure de sport incarnait également l’avenir des sneakers ? Nous sommes en droit de nous poser la question puisque la plupart des innovations majeures développées par Nike pour optimiser les performances des sportifs de haut niveau équipent aujourd’hui ses modèles lifestyle. C’est le cas notamment de la technologie Air, du système de maintien Flywire et du Flyknit, cette maille légère et respirante que l’on retrouve entre autres sur la très prisée VaporMax. Bien évidemment, les férus de mode que nous sommes n’exploiterions pas les atouts de la VaporFly Elite Flyprint comme Eliud Kipchoge. Mais l’impression 3D peut aussi avoir des avantages pour le grand public.

Cette tige imprimée en 3D peut effectivement être associée facilement avec d’autres matières, dont le Flyknit, pour générer une parfaite homogénéité entre maintien, stabilité et esthétisme. On peut donc penser qu’il sera relativement simple pour Nike d’étendre à terme son usage aux sneakers. D’autant que les délais nécessaires à la production via l’impression 3D sont très courts.

Article suivant
Nike Air VaporMax Plus Rainbow

Nike Air VaporMax Plus Rainbow, un coloris arc-en-ciel pour la nouvelle basket hybride de l’équipementier

Lire l'Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.