Nike Air Mag
pub
Zoom sur la Nike Air Mag de Retour vers le futur
5 (100%) 2 vote[s]

Nom de Zeus, mais qu’est-ce que c’est que ces chaussures Marty ?!

Marty McFly - Retour vers le futur - Nike Air Mag

Pour commencer, ce ne sont pas des chaussures, ce sont des baskets. Et pas n’importe lesquelles, des Nike Air Mag. Si nous avons tenu à revenir sur ce modèle dont vous avez très certainement déjà entendu parler, peut-être même bien sur Sneaker Style, c’est parce qu’il ne s’agit ni plus, ni moins, que des premières baskets autolaçantes de l’histoire des sneakers. A l’heure des Nike Adapt BB et autres PUMA Fit Intelligence (Fi), nous pourrions comprendre que ça n’est qu’un détail pour vous, mais pour toutes celles et ceux qui ont eu la chance de voir le second volet de ‘’Retour vers le futur’’ au cinéma, c’est une véritable innovation qui les a longtemps fait rêver.

Aux prémices des baskets autolaçantes

Pour prendre la mesure du buzz qu’a créé à l’époque la Nike Air Mag, il faut se replonger tout droit dans les années 90. La suite de ‘’Retour vers le futur’’ est effectivement sortie en salles en 1989. A ce moment-là, les amateurs de streetwear n’avaient d’yeux que pour la Air Max 1 et sa célèbre bulle d’air, une vraie révolution dévoilée deux ans plus tôt. Autant dire qu’ils en ont de nouveau pris plein les yeux quand ils ont vu Marty McFly sauter dans des baskets qui semblaient sortir tout droit du futur. Et pour cause, en plus d’être équipées de LEDS de plusieurs couleurs, celles-ci étaient dotées de lacets capables de s’attacher de manière autonome. Les Nike Air Mag du film avaient ainsi davantage l’apparence de bottes pour cosmonaute que de réelles chaussures de sport.

Jugez-en plutôt par vous-même :

Sur les photos ci-dessus, on remarque d’emblée la forme caractéristique des Nike Air Mag qui ressemble étrangement à celle des bottes utilisées dans l’aérospatiale. Empreintes d’une tige haute et d’empiècements dont l’arrondi accentue la dimension moderne, notamment au niveau du talon, les chaussures de ‘’Retour vers le futur’’ étaient également pourvues d’une sangle de cheville sur laquelle on retrouve la mention ‘’NIKE’’ inscrite en lettres capitales lumineuses, dans la même couleur turquoise que celle des LEDS. De mémoire, celles-ci ne s’éclairaient pas aux pieds de Marty McFly. Mais notre mémoire peut nous jouer des tours. Si c’est le cas, n’hésitez pas à nous le faire savoir en commentaire.

Signées Tinker Hatfield, l’illustre designer de Nike

Tinker Hatfield et ses Nike Air Mag
Tinker Hatfield et ses Nike Air Mag

Chaque invention majeure est le fruit de l’imagination débordante d’un génie. Celui derrière la Nike Air Mag n’est autre que Tinker Hatfield, l’illustre designer de l’équipementier américain qui est aussi le père de cette Air Max 1 à laquelle nous faisions allusion précédemment.

L'un des nombreux croquis de la Nike Air Mag réalisés par Tinker Hatfield
L’un des nombreux croquis de la Nike Air Mag réalisés par Tinker Hatfield

Bien que Tinker Hatfield ait inventé cette paire définitivement pas comme les autres pour la suite de ‘’Retour vers le futur’’, celle-ci n’a officiellement été commercialisée qu’en 2011. Alors que les geeks, sans doute plus que les sneakers addicts, l’attendaient pour 2015, l’année du futur durant laquelle Marty McFly découvre les Air Mag dans le film, Nike a en effet pris tout le monde de court. Qu’à cela ne tienne, les 1500 paires mises en vente aux enchères cette année là ont toutes trouvé preneur, tout comme les 89 distribuées en 2016 lors d’une seconde release. Rien ne nous dit que la marque au Swoosh ne procédera pas à une troisième commercialisation dans les mois ou années à venir. En attendant de le savoir, vous pouvez toujours vous procurer le précieux sésame sur les sites de resell spécialisés tels que StockX et Flight Club.

A noter que la Nike Air Mag de 2011, contrairement à celle de 2016, n’étaient équipées que des LEDS et pas du système de laçage automatique.